lundi 20 décembre 2021

Annie Haslam

 Renaissance

Voilà une chanteuse (soprano) anglaise qui fait partie intégrante de Renaissance depuis le début en 1971, mais qui sortira et participera à des projets solos de différentes factures.

Extrait du premier album solo d'Annie Haslam, voici "Going Home" une chanson dite de symphonic rock et qui est absolument "lovely" comme ils disent par chez eux et qui naturellement est réduite dans sa durée par rapport à la version LP.

Sous la houlette du fantasque Roy Wood (E.L.O) ce premier album "Annie in Wonderland" sera sa mise à l'étrier pour une carrière solo, riche de nombreuses productions, qui m'ont l'air des plus intéressantes, à suivre donc !


A) Going Home (Dvorak / arr. Fisher)
B) Inside My Life (Camp)
Produced and Arranged By Roy Wood
℗ 1978



12 commentaires:

  1. Magnifique et poignante chanson, merci beaucoup !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Un vrai bonheur et c'est délicat comme chanson, j'apprécie bcp.

      Supprimer
  2. Joli disque et jolie pochette. Merci.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. On a l'impression qu'elle va nous livrer le lait sur le porche, comme en Angleterre.

      Supprimer
  3. Étonnamment, je préfère la face B !!!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est peut-être le côté philarmonique qui t'a fait préférer la b, mais je peux comprendre.

      Supprimer
  4. Réponses
    1. J'ai hésité à ajouter cette version, mais bon, la voici, la voilà merci Gaby.

      Supprimer
  5. Superbe ! Je ne connaissais pas cette chanteuse, merci pour la découverte...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Tout comme moi alors que la dame a une carrière très très bien fournie.

      Supprimer
  6. Si la voix d'Annie Haslam reste indissociable de Renaissance (un groupe que j'adore mais cela tu dois t'en douter), elle n'en est pas la première chanteuse qui était Jane Relf sur les 2 premiers albums du groupe entre 69 et 71.
    En 72 suite à de nombreux changements de line-up, ce seront de nouveaux musiciens (plus aucuns d'origine) qui deviendront l'incarnation "classique" du groupe...
    J'aime bien son album "Annie in wonderland" beaucoup moins la suite à partir des années 80 (en solo ou avec Renaissance).
    Je préfère également la face B composée par son compère John Camp, le bassiste de Renaissance qui avait succédé quelques années plus tôt à un certain John Wetton (Asia, King Crimson et plein d'autres)...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Tous ces groupes ont été la grande base de nb autres band. C'est vrai que la face B est plus pop.

      Supprimer