samedi 29 avril 2017

Waldo De Los Rios

Operas LP 1973

Le regretté Waldo a eu, dans sa carrière, le mérite de remettre les titres classiques dans les hits des années 70. On se souvient tous (enfin presque tous) de son Nabucco (extrait de cet album) qui a squatté les hit-parades pendant de nombreuses semaines et dans de nombreux pays.
Force est de constater que 40 ans plus tard, je me dis que c'était assez léger, et pas toujours de bon goût, mais tant pis, pour faire un succès les artistes étaient prêts à tout (à peu près !).
Reste un LP qui vous fera découvrir l'univers du chef Waldo De Los Rios, né Osvaldo Nicolás Ferrara, (né le 7 septembre 1934 à Buenos Aires et mort le 28 mars 1977 (à 42 ans) à Madrid)  pianiste, chef d'orchestre, compositeur, arrangeur, et producteur de musique argentin.
Ce disque vous donnera peut-être l'envie d'écouter les versions dites : classiques ...(pour les plus jeunes d'entre nous) pour oublier, un peu, le bouillon ou maté d'Osvaldo. 



CARA A
Aida - Marcha Triunfal / Verdi
La Traviata - Preludio del acto 1. / Verdi
Nabucco - "Va....pensiero" (Coro de esclavos) / Verdi
Elixir De Amor "Una furtiva lacrima" / Donizetti

CARA B
El Barbero De Sevilla - Cavatina "Largo al factotum" / Rossini
Madame Butterfly - Coro nocturno (Coro final de la parte 1. del acto 2.) / Puccini
Rigoletto - "Caro nome" / Verdi
Tanhäuser - Coro de peregrinos / Wagner

Adaptacion : Waldo De Los Rios
Orquesta Manuel De Falla y Coros bajo la direccion de Waldo De Los Rios.
Caro nome - Cortesia de la Soprano Rukmini Sukmawati.

WdLR 1973 
Partition de secours

11 commentaires:

  1. C'était le André Rieu de l'époque...
    J'aimais bien ce Nabucco. C'est d'ailleurs l'un des rares 45 tours que mes parents avaient acheté (Pour le m^me prix ils préféraient s'offrir les Pop-Hits de Caravelli).
    Je vais pouvoir également le ranger...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Pour A. Rieu je passerai mon tour, car là j'ai quand même peur de faire une overdose de mauvais goût :-)

      Supprimer
  2. Je suis allergique à l'opéra, donc c'est dommage qu'il n'ait pas juste fait des versions instrumentals...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. l'"e" s'est cassé, fffff !!!

      Supprimer
    2. Y'avait quand même toute la clic Mauriat and co qui faisait la même chtose, alors je pense qu'il a essayé les chemins de traverses pour voir si il y avait pas une opportunité ?!

      Supprimer
  3. Le 45t extrait de l'album, je le croise dans chaque broc !
    Déjà que je ne suis pas trop fan de ça je n'en ajouterai pas plus.
    Il y en a qui se délecteront mais pas moi DSL...

    RépondreSupprimer
  4. Pour Jo il faut du Rondo Veniziano ! Mouarf !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Vi ! Même pas honte :)

      Supprimer
    2. C'est juste il y avait eu aussi, c'était plus baroque, Chaque période a eu droit à son "Band of Classic" comme quoi le filon (non pas lui) était de bonne qualité.

      Supprimer
  5. C'était quand même pas banal d'avoir un morceau classique (légèrement "popisé") au hit parade de RTL entre Kung fu fighting et Oh les filles.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Les oreilles des "hit-paradeux" étaient prêts pour l'invasion classique, car depuis ça n'a jamais vraiment cessé, toujours un tube de musique classique dans les hits. Le rap et le hip-hop ont été de grands pilleurs de thèmes classiques. Là c'était assez souvent de mauvais goût, mais ça marchait quand même.

      Supprimer