jeudi 1 février 2018

Santiana

Le disque de tous les succès

Santiana né Jean-Pierre D'Amico aura son joli moment de gloire en sortant quelques titres chez Carrère dont le succès du jour "Mal d'amour, mal de toi" en 75. Je vous conseille de vous attarder sur la face B nettement moins connue mais que je trouve plus sympa "Regarde une fille avec ton cœur". Les deux titres sont du trio incontournables de ces années 70, grands pourvoyeurs de tubes pour tous les chanteurs, dont Sheila entre autres.
Après une opération des cordes vocales au début des années 80, il participera à l'ouverture de la radio NRJ, dont il fut le premier directeur des programmes.
Si vous vous rendez chez Jo vous pourrez trouver les autres 45t du gars, qui finiront quasi tous sur son 33t.
  

A) Mal d'amour, mal de toi (Michaële - L et P Sebastian)
B) Regarde une fille avec ton cœur (Michaële - L et P Sebastian)
℗ 1975

Santiana

14 commentaires:

  1. La face A est un peu cucu ! La face B est plus "sautillante" !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. cucu ... panpan ... panpan cucu on dirait du Bourvil sautillant :-D Mais je suis d'accord avec toi, tout en sachant que la face A tournait beaucoup dans le jukebox, donc on avait pas le choix, on l'entendait souvent.

      Supprimer
    2. Je ne me souviens pas du tout de ce gars !

      Supprimer
  2. J'ai bien aimé ce Ringo-bis à sa grande époque, notamment "Petite femme" (fin 73 ou fin 74 ?)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Il avait tout en commun, même le coiffeur :-()

      Supprimer
  3. la face A m'a bizarrement laissé assez indifférent : les accords ne me touchent pas plus que ça. Alors que j'ai bien aimé la face B !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. on est d'acc pour la face B, c'est pas mal du tout.

      Supprimer
  4. C'est vrai qu'elle est sympa cette face B !

    RépondreSupprimer
  5. Sur "Regarde une fille avec ton cœur" j'ai plutôt entendu Herbert que Ringo.
    Sans être renversant, son répertoire mérite un coup de projecteur.

    RépondreSupprimer
  6. J'avais rippé il y a un moment son album. Je dois encore en avoir une copie quelque part.
    Avec le temps je trouve ce chanteur aussi pénible que son alter-ego Ringo.
    C'est typique de cette période variétoche qui enthousiasmait les ménagères.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ah la ménagère elle est quand même responsable de plein de choses la pauvre

      Supprimer
  7. Encore un qui a totalement disparu après quelques succès...
    La face B est arrangé B. Estardy alors que la A l'est par J.C. Petit. Ceci explique cela...

    RépondreSupprimer