samedi 17 février 2018

Michèle Torr

Encore un festival de 45t.

Michèle Torr devient une habituée de mes rayons de primeurs, avec tout ce qu'elle a enregistré et qui s'est perdu dans les méandres du temps, j'ai toujours le plaisir (+/-) de trouver un 45t que je ne connaissais pas.
Aujourd'hui le hit c'est "Discomotion" qui est de 1979 et qui a quand même résisté au temps, il n'en va pas de même de "Pas bien dans sa vie" de 1984 et "Chanson Napolitaine" de 1985, qui sonne (cette dernière) comme vachement alimentaire, mais tellement comme une ritournelle qui pourrait vous rester coincé dans la tête.
Allez, laissez vous faire avec les petites chansons de la Dame, qui est de toute façon "une incontournable" dans la chanson française.


A) Discomotion (C. Jérôme - J. Albertini - D. Barbelivien)
B) La Déchirance (D. Barbelivien - J. Albertini)

℗ 1979

A) Pas Bien Dans Sa Vie (Michel Munz)
B) La Province (Jean Albertini - D. Barbelivien)

℗ 1984

A) Chanson Napolitaine (M. Carceles - J.L Chesnais - J. Albertini)
B) Un amour Qui M'appelle (G. Mattéoni - D. Barbelivien)
℗ 1985

9 commentaires:

  1. Mon cher TonTon M, je suis désolé de te le dire : tu as Torr ! Et le tort tue !!!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est aussi la fin de ma collection de Torr pour le moment, donc tu peux te reposer ! avant un prochain coup de marteau (de Thor évidemment :-/)

      Supprimer
  2. Je me pose juste une question, pas deux mais UNE seule !
    Quelle aurait été sa carrière sans Didier ?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Une demi carrière bien-entendu :-/)

      Supprimer
    2. Sa carrière était déjà majoritairement derrière elle quand D.B. a commencé à lui écrire des textes.
      Elle doit plus sa carrière à Jean Albertini (Alias Jean-François Maurice)

      Supprimer
    3. On en apprend tous les jours, Je découvre que Albertini cachait cette hausse de la température, je savais vraiment pas !

      Supprimer
    4. J'aurais du ajouté Albertini bien sûr !
      Je voulais surtout stigmatiser sa seconde partie de carrière et l'omniprésence de Didier qui composait plus vite que son ombre... entre chaque repas !

      Supprimer
  3. Comme d'hab, le passage au 80s pour ces artistes des 70s a été souvent catastrophique. "Discomotion" est une bonne chanson, mais qui sonne rétro (ou parce que).

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. c'est juste de dire que les 70's sont le point d'orgue de sa carrière, après c'est plus trop ça, enfin je trouve moins envoutant.

      Supprimer