dimanche 30 juillet 2017

Alain Barrière

Englué dans le ... disco

Alain Barrière, le barde breton n'en finit plus de chanter son amour de la mer, de la nature et voilà la catastrophe du pétrolier "Amoco Cadiz" de 1978 transformée en goudron à danser, subtil le gus, comme disait l'autre "My Bretagne is Beauty-Fuel"...
Autrement le titre est excellent, et il fera le plaisir de tous les capitaines aux bonnets rouges (sans pompon) et autres collectionneurs de bons mots.
Reste une question : Pourquoi n'a t'il pas fait chanter ses titres discos par des artistes "plus présentables" lui n'étant pas du tout crédible dans ce registre, je suis sûr du mega-carton dans les clubs (question mark) (?) ... 
Quand je dis présentable, je pense au visuel, car dans cette fin de seventies A.B en chanteur disco c'était marqué "dommage" pour passer dans les clubs, je vous parle de chez nous.



Face A
Amoco
Une Autre Vie
Mon Pays

Face B
I Wanna Be Me
Automne
Paris Disco
(Tout est d'Alain Barrière, mais qui aurait pensé autrement)
Ⓟ 1978

AB 1978
secours

22 commentaires:

  1. je vais écouter, mais je pense pas que je vais passer la barrière du disco , ce n'est pas lui çà , et on est tellement loin d'un "Celtina"

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Mais bien sûr , merci à toi pour la découverte et ma collection

      Supprimer
    2. c'était aussi l'époque où tout le monde faisait de la Disco, avec plus ou moins de bonheur, pour lui c'était pas mauvais, c'est pas ce que l'on peut dire.

      Supprimer
  2. Cela avait bien marché à l'époque dans mes souvenirs...
    Amoco est à rapprocher de Torrey Canyo de Gainsbourg (une autre catastrophe pétrolière sur les côtes bretonnes en 1967)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Moi je me rappelais seulement de Amoco. Le reste découverte ! avec une mention pour le Paris Disco que j'aime bien.

      Supprimer
  3. Il s'en tire remarquablement bien le bougre ! C'est excellent !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Vous êtes de retour, il y a eu une petite pause chez vous (blog) sympa Merci

      Supprimer
    2. 4 émissions intégrales inédites à Valence 1981... Qu'on se le dise !

      Supprimer
  4. I wanna be a bien marché en boîte aussi !

    Je l'avais donc... mais il faut ressortir sa discographie impressionnante.
    ;-)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Impressionnante est le mot juste, mais je trouve que plus tard, pour le peu que je me souvienne de lui était moins enjoué.

      Supprimer
    2. "Oh redevenir un enfant" de 1980 est une merveille, électro-disco (et non électro-dico, c'est amusant !)qu'il avait interprétée à Rennes le 23 décembre pour les petits papiers de Noël.

      Supprimer
  5. Il peut tout chanter parce qu'il n'a peur de rien. Il a envie, il le fait ! :)
    Je téléchope illico !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. On parlait d'envie, et bien à la broc de mon village de montagne (un truc qui est venu énorme, c'est juste incroyable) et bien j'ai trouvé un Lp de lui, donc à suivre.

      Supprimer
  6. Réponses
    1. Tu as super oreille, car je n'entend rien ... je me le suis joué sur mon rip, rien ... sur le zippyshare mis en avant, rien. Alors si c'est dans le fichier compressé, faut juste me le dire, autrement :
      http://www90.zippyshare.com/v/dpDtFXfi/file.html

      Supprimer
    2. ce fichier est maudit, zozottement sur le "mais" à 4.58 et je l'ai écouté avec un autre lecteur que le windows media

      Supprimer
    3. Je pense que la marée noire est dans la place. Désolé pour toi, je vais le mettre sur un autre serveur :
      https://ti1ca.com/sh3uar1u-1--Amoco-1--Amoco.mp3.html

      Supprimer
    4. Ce n'est pas un problème de fichier mais du dique en lui même qui doit avoir une microrayure ou une poussière dans cette zone qui fait légérement sauter le diamant.
      Avec Goldwave (l'éditeur audio que j'utilise), on s'aperçoit qu'il y a 3/4 artefacts espacés de 1.8s (ce qui correspond bien à la durée d'un tour d'un album)

      Supprimer
    5. j'utilise ce logiciel depuis trop peu de temps pour en comprendre tous les tenants et aboutissants ... je suis encore à découvrir Audacity, je ne suis pas assez pro avec ces logiciles,
      Sur Goldwave déjà rien que "les effets" sont assez compliqués à gérer, j'essaye de m'améliorer .... j'essaye !

      Supprimer
    6. Audacity, j'ai jamais aimé leur ergonomie. Question de goût.
      Pour Goldwave, cela fait plus de 10 ans que je m'en sers et avec l'expérience j'utilise finalement assez peu d"effets.
      Si ça t'interesse, je pense depuis pal mal de temps faire une petit tuto explicatif...

      Supprimer
    7. 10 ans ça laisse rêveur ... moi je découvre rip après rip ...mais je prends volontiers ton tuto, je suis de ceux qui comprenne mieux avec ce genre d'aide qu'à me dépêtrer avec les modes d'emplois.
      D'ailleurs j'ai comme livre de chevet le dossier fizella que tu nous avais déjà livré, fort bien fait Merci encore, pour le futur de mon blog.

      Supprimer