dimanche 25 septembre 2016

Joy (1983)

Y'a pas de quoi en faire un film

Joy, film érotique de 1983, dont le synopsis était très intéressant, voir même captivant : Joy dépense sans compter ses charmes entre les prestigieuses agences de mannequins, dont elle est une star incontestée, et ses multiples et interchangeables amants. En fait, Joy souffre d'une blessure profonde : elle n'a jamais connu son père, parti brusquement, jadis, alors qu'elle n'était qu'une enfant vulnérable. Elle se choisit un nouvel amant, Marc, un architecte en âge d'être son père, mais n'obtient que de banales extases érotiques et part pour New York. Un savant très intelligent comprend son drame secret et l'accompagne dans sa quête spirituelle, sans craindre de s'investir de manière très personnelle dans cette démarche intéressée...  Si ça c'est pas du grand cinéma, et bien je ne m'y connais pas. Autrement l'ami François Valéry s'y collera pour composer la musique du dit chef-d’œuvre, et un tube en sortira, quand même, il s'agit de "Joy" chanté par Debbie Davis.




1) François Valéry - Joy 

2) Debbie Davis - Joy


JOY

6 commentaires:

  1. C'est sympa mais ça ne vaut pas le spécialiste du genre, Pierre Bachelet...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est vrai qu'il a composé pas mal de thèmes musicaux pour ce genre de film Emmanuelle, Histoire d'O (etc) et Juvet qui a composé "Bilitis". Ça les sortaient de leur zone de confort, si c'était possible, une musique reste une musique, mais là si ça marchait pas,c'était pas trop grave, enfin....

      Supprimer
    2. Bilitis c'était Francis Lai...
      Juvet c'était Laura, les ombres de l'été avec des passages assez plannant à la Tangerine Dream...

      Supprimer
    3. Ouah la honte, Bilitis, n'importe quoi, pourquoi pas un générique pour la TV, merci de suivre :-)Laura, cette chère Laura, comment se planter comme ça, c'est tout moi, je pense à Laura et j'écris France 3 ou Antenne 2, le patin est aussi un sport :-() allez hop au composte....

      Supprimer