dimanche 24 juillet 2016

Alain Patrick

Blanc bonnet, bonnet blanc

Alain Morisod pianiste et compositeur Suisse commencera sa carrière par un gros hit, son fameux "concerté pour un étau" qu'il déclinera sous différentes appelations, (Alain Patrick et son orchestre et Alain Morisod) il avait déjà la bosse du business le gaillard. Comme vous le savez tous, plus tard il fondera son groupe "Les Sweet People", pourvoyeurs de navets et autres choses insipides, tout pour finir sur les blogs musicaux, encore en avance sur son temps. Aujourd'hui, émission tv, croissières musicales depuis des années, je me demande si il avait pas commencé ce business avant les tournées revivals à la mode en France ? 

 1971

Face A
Concerto pour un été (Morisod)
Globtrotter (Skawronski)
Anonimo Veneziano - (Newell - Cipriani)
Lizzy (P. Alain)
Adios Querida (Morisod - Comte)
Le cœur d'une femme (Musy - Rivat)

Face B
Ballade pour un adieu (Morisod)
L'amour reviendra (Morisod - Muller)
Virginie (Gray - Rochel)
Nils Holgersson (G. Schaefer - Gray)
Rêverie pour une trompette (Morisod)
A Pobreza (Barros)

(1971) 
 Bonus song : Eliane Dambre - Nils Holgersson

4 commentaires:

  1. C'est du bon kitsch craignos ça ! J'aime bien les albums 70s du gars. Après avec Sweet People je ne connais pas.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Pour craignos c'est du lourd. Comme toi les Sweet P, je connais quasi rien, il me semble que c'est toujours la même chose, bien nullossssss :-()

      Supprimer
  2. Le premier album de Sweet People est sur mon blog

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. je vais aller faire du shampoo euh magasiner.

      Supprimer