mercredi 2 mars 2016

Esther Phillips

It's never too late

Esther Phillips ou Little Esther (elle a eu deux carrières, si on peut dire, la première sous le nom de Little Esther prenant fin suite à différentes cures de désintoxication - heroïne - alcool) est une chanteuse de rhythm and blues américaine (1935-1984) qui n'a pas eu la renommée qu'a eu une Nina Simone par exemple. Erreur!!! car on peut la mettre dans les Divas de la musique noire américaine. Le 45 tours "Too late to worry, too blue to cry" (1975) est absolument génial et il n'a pas eu les honneurs de figurer sur un CD de la dame, alors je vous le propose, car c'est par lui que je me suis attaché aux pas de la chanteuse. Nombre de ses chansons ont eu un plus grand succès "Try me" repris dernièrement pour une pub et le plus successfull "What a diff'rence a day makes".


A) Too Late To Worry, Too Blue To cry (Al Dexter) 2:53
B) Tonight I'll Be Staying Here With You (Bob Dylan) 2:48

6 commentaires:

  1. NB : il s'avère qu'il existe un best of Cd de La Dame où se titre est référencé. De plus le titre est sorti en 1969 avec une face B différente "i'm in the mood for love". Voilà une mise au point faite. Bonne écoute

    RépondreSupprimer
  2. N'ayant pas la compile avec ces deux titres, je les chope illico ! Une autre qui pourrait s'ajouter au trio Esther et Nina, c'est Eartha Kitt.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Eartha Jazz, car ses "miaous miaous disco" on les a assez entendu.

      Supprimer
  3. je préfère la face B, encore une fois. Adolescent, je m'amusais à imiter la voix éraillée d'Esther lorsqu'elle chante "What A Difference...". Reconnaissons qu'elle avait pris avec succès le virage disco en 75, mais ça n'a pas duré... Pourtant j'aime bien son "OOP OOP" de 1979 (co-écrit par le grand Michael Zager), et sa reprise de "Our day will come".

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Tu m'as l'air bien jeune en Malcolm ! C'était une vrai Diva

      Supprimer
    2. Esther est une vrai Diva pas notre ami mécanique :-))

      Supprimer