samedi 23 juin 2018

Sandy Stevens

Toujours aussi affamée ?

Sandy Stevens avant ou après nous avoir venté les bienfaits des yaourts ... continue à nous avertir, que malgré son indigestion de produit lacté, et bien elle chante  "Comme je respire" en cette année 1988.
Je préfère nettement les produits à base de soja, ça m'est moins indigeste et que dire de la face B "L'enfant miel" chanson totalement simpliste  et certainement pas terminée, un titre pour finir le disque.
Il est clair que le succès ne pouvait pas être au rendez-vous avec cette tambouille non professionnelle !


A) Comme je respire (Anne Moustrou - Pascal Stive)

B) L'enfant miel (Anne Moustrou - Pascal Stive - Marc Miller)
Les synthés sont tenus par : Celmar Engel
Production : Marc Miller

℗ 1988

6 commentaires:

  1. Ben , j'aime bien moi !
    (sans doute parce que mon grand-père avait des ruches des abeilles et du miel )

    C'est vrai qu'elle a toujours faim , mais de toi Tonton

    https://ti1ca.com/38m9ccun-1-Sandy-J-ai-faim-de-toi-1-Sandy-J-ai-faim-de-toi.mp3.html

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Moi aussi j'adore le miel avec mes toasts du matin, mais là j'ai pas très faim !

      Supprimer
  2. Une voix et un accent charmants. Malgré le côté "la même chose, en moins efficace". Sandy n'y est pour rien, vocalement elle fait le job.
    "L'enfant miel" tourne à vide. Ni bon, ni mauvais...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est vrai que c'est "la même chose, en moins efficace" et en plus ce qu'il y a d'étrange avec elle c'est que tous les singles de sa carrière sont référencés en 1988, L'année du tube coupe-fin !

      Supprimer
  3. Le genre d'artiste qui fait in truc et qui croit naïvement qu'en faisant un copier-coller ça va remarcher !
    Mauvais tout simplement.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Déjà que la chanson de référence était, dirons-nous, mince ... le faire "la même chose" tenait plus de l'anorexie artistique :-(

      Supprimer