lundi 26 février 2018

Patrick Green et Olivier Lejeune

Humour

Les deux compères nous avaient déjà enchanté en 1974 avec "Le Pot pour rire M. Le Président" qui avait eu un succès non négligeable. Alors pourquoi se priver ?!, ils vont remettre la compresse avec "Et avec les oreilles M. Le Président ?" qui sort une année plus tard. Même recette dans la construction du disque, mais succès moins important, ils retenteront le coup en 1981 avec "Le Pot pour rire Monsieur le Président 81" qui, pour le coup, ne m'a pas laissé de souvenir.



A) Et avec les oreilles M. Le Président ? (C. Carmone - P. Lederman)
B) Valy et gros Mittet (C. Perraudin - J. Blot - P. Jeantet)
℗ 1975

GreenLejeune

9 commentaires:

  1. Seuls de vieux briscards comme nous peuvent encore comprendre ce genre de disque au montage audio bancal. C'est tellement daté !
    Le premier m'avais fait sourire, le second moins et le dernier plus du tout. Recette éculée manquant d'originalité usée jusqu'à la corde par le duo. En Belgique Marion avait aussi fait ce genre de pot "très" pourri.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je vois que tu me rejoins sur le fait que : 1 ça va, mais après bonjour les dégâts.

      Supprimer
  2. Déjà à l'époque je trouvais ça insupportable. Aujourd'hui c'est en plus ringard. Pas du bon craignos...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Non en effet rien à voir avec du craignos.

      Supprimer
  3. Ils ont fait un rapide passage sur les ondes avant de disparaitre à tout jamais

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. y'en avait un qui a continué une espèce de carrière solo, mais bon sans plus.

      Supprimer
  4. Green aura une vie tumultueuse avec un passage par la case "Prison" suite à différentes arnaques au poker at aux crédits. Il s'évadera même du Palais de Justice pour une cavale de 4 ans fin des années 80...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Il était chez Green-pièces ?

      Supprimer
    2. LOL et je savais pas qu'il était une racaille (enfin une espèce de rigolo).

      Supprimer