mercredi 26 juillet 2017

Christian Delagrange

Les mots d'ange pour fans exigeants

Déniché dans une caisse d'une broc du dimanche, un étrange cd de Christian Delagrange. Des adaptations de chansons "américaines/anglaises" pour un résultat qui réjouira les fans du chanteur, car ce cd doit avoir quand passé par la case "confidentielle", donc que du bonheur pour tous les amateurs.
Ce genre de reprises est quand même pas facile à effectuer, lorsque tu t'attaques à des tubes des Marbles et autres Roy Orbison. Titres que nous avons déjà entendus des centaines et des centaines de fois dans leur version originale. 
Donc, c'est un sentiment mitigé sur le résultat final, mais il reste la voix puissante du chanteur qui aide à faire un peu passer la "bouillie".


Les mots d'ange (B. R.M Gibb - A. Turban - C. Delagrange) 
(Only one woman)

C'est pour toi (J. Lynn - R. Orbison - T. Petty - A. Turban - C. Delagrange) 
(You got it)
Vivre seul (A. North - H. Zaret - Turban - Delagrange) 
(Unchained Melody)
Ce monde (Bindi - Paoli - Geroges) 
(il mio mondo)
Mal de vous (Weiss - Perretti - Turban - Delagrange) 
(Can't help falling in love)
La mer est comme toi (Petula Clark - Georges Aber)
En harmonie (Turban - Delagrange - Mortier)
L'amour que l'on donne (Leconte - Mortier)
Tellement de nuits (Spector - Mann - Weil - Turban - Delagrange) 
(You've lost that lovin' feeling)
Simplement Elsa (M. Brown - T. Sansone - B. Calilli - Turban - Delagrange) 
(Walk away Renee)
Revenir (Turban - Santangeli)
Dans tes yeux ( Turban - Delagrange - Mortier -Zeversen)
Besoin de ton amour (Leconte - Delagrange - Mortier)
Le monde est merveilleux (Weiss - Douglas - Turban - Delagrange) 
(What a Wonderful world)

Ⓟ 1993

Christian Delagrange

2 commentaires:

  1. D'après les extraits, c'est bien chanté, le son est bon et les arrangements ne sonnent pas trop cheap, mais est-ce que ce n'est pas justement trop propre, trop sage...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Un disque assez pro quand même ! Mais rien de bien renversant, j'aimais le Christian des années 70, quand il nous déclinait ses histoires d'amour en musique. C'était bien pour la piste de danse.

      Supprimer