mardi 6 juin 2017

Bernheim

Back To Paris

François Bernheim auteur-compositeur-chanteur, enregistrera ce titre disco "Back To Paris" (qui prend toute la face du LP) en 1978, et je peux le considérer comme un écart dans sa carrière, car il est plutôt un chanteur de belles chansons tendres, comme ce merveilleux "Le coeur aéroport" que j'aime beaucoup. Ce chanteur a eu droit un passage chez les collègues, Memor'Hits, chez Le Doc et un album en entier chez To Rip. Comme quoi il est assez apprécié.
Le LP "Back To Paris" est joliment fait, du disco, de la variété, et il est assez "oublié" dans la mémoire collective, alors ce n'est que plaisir que de vous le faire découvrir. Poussez la table, sortez vos jolies tenues flashy et c'est parti pour plus de 16 min de dance-disco, avec cette face A Super, manque plus que la boule à facettes.



1. Back To Paris
2. François
3. On rigole, on rigole
4. Paris Blues
5. L'élément incontrôlé
6. Souviens-toi Line
7. Le coeur aéroport
8. Bien dans sa tête, bien dans son lit
(Paroles et Musique - Bernheim)
Ⓟ 1978

Bernheim 1978
Secours

 

13 commentaires:

  1. Merci pour cet album
    je continue ainsi ma collection de ce chanteur que je connaissais peu avant de le découvrir chez le Doc et chez Seric

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. perdu mon comment ! Je suis comme toi, ravi de découvrir plus de sa production, fort agréable.

      Supprimer
  2. Insolite en mode disco !
    Décidément tous y ont touché y compris Bernheim.
    J'écouterai cela avec intérêt.
    Merci.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bon il y a une face disco, le reste est en mode variété de qualité, quand même.

      Supprimer
  3. J'adore mais ça je l'ai déjà dit ;-)
    J'aime bien la face disco qui me fait aussi pensé à Allain (Turban).
    On retrouve la trace de Bernheim dans 2 albums disco (The Pumps & Continent n°6). "Continent n°6" a connu un regain de popularité il y a 4/5 ans quand ça était samplé par Kanye West(Avec King Crimson "21st schizoid man" d'ailleurs) et c'est devenu la zik d'une pub pour le parfum Invictus...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Continent no 6 avait l'objet d'un post il y a qq temps et la version de Kanye W est tout simplement géniale, voilà un titre que j'écoute volontiers.

      Supprimer
  4. Un peu trop occupé ces derniers temps, mais j'ai pris le temps d'écouter cet album pendant les transports.
    François Bernheim, je le découvre moi aussi peu à peu grâce aux posts. Je trouve ses productions intéressantes, parce que on sent qu'il faisait des trucs qui lui tenaient à coeur, avec une belle mise en forme musicale, le point fort. Parce que sa voix n'est pas parmi celles que je préfère.
    La preuve encore avec 'Back to Paris', varié et attachant. La face disco aurait pu être barbante, mais elle est émaillée de citations et échappées pop qui font que ce n'est pas de la pure. Il est raisonnable de penser qu'il y a clins d'oeil vers Patrick Juvet, entre autres, et son gros succès disco à l'époque, jusqu'au titre, et p'têt même le visuel de la chopette.
    Beau travail (artistique) des claviers, inventif, et des choeurs ! Sur le 'Coeur aéroport', on s'approche un peu du 'I'm not in love' de 10cc.
    'François' est bien émouvante.
    Tout n'est pas parfait, quelques facilités, mais on peut se montrer indulgent. Il y a une sorte de mélange description du quotidien ou de la société, d'humour et de sentiments persos, que je rapproche de Hervé Cristiani.
    Merci de proposer ce genre de rareté qui fait du bien.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je peux constater que cet album t'a plu et j'en suis fort content. Moi aussi j'ai pensé à Juvet rien qu'en regardant la pochette, je me suis dit si le contenu vaut le contenant, ça doit jouer. En effet Back To Paris, nous fait irrésistiblement à mon compatriote et ses tubes discos. La face b, moins commerciale vaut l'écoute c'est clair et le coeur aéroport est absolument fabuleux. J'ai pensé à un titre anglais au début ... pas trop 10cc, plutôt Mamy Blue !!!

      Supprimer
    2. irrésistiblement penser ... miam miam les mots

      Supprimer
  5. Juste l'emploi des choeurs et des instruments en nappes et en vagues, pour 'I'm not in love'. Sinon, la chanson elle-même est différente.

    RépondreSupprimer
  6. Si on consulte les crédits, on constate que les choeurs et la production reviennent à des noms qui ne me sont pas inconnus. Pareil pour le travail en studio.

    https://actu.fr/occitanie/toulouse_31555/condorcet-plongee-au-coeur-du-mythique-studio-de-toulouse_3737298.html

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Très intéressant Merci je me penche aussi sur les crédits en général, et si je retrouve un de nos "potes" je le mentionne, mais des fois je ne les connais pas trop, j'ai trop pris la musique au premier degré, c'est maintenant que je me penche plus sur : qui fait quoi !

      Supprimer