jeudi 6 avril 2017

George Chakiris

Deux c'est mieux...

Suite de l'opération George Chakiris, avec le deuxième single, celui-là, de 1979 et on dira que c'est quand même mieux fait. "Mon pays c'est le soleil" a été décliné en deux versions, bien pareille, mais une dans la langue d'origine du gars.
Pierre Bachelet est délà aux commandes de ce radeau, même si il prend, quand même, un peu l'eau par fragments.....et d'être désolé pour ceux et celles que ce genre de variété énerve.


A) Mon pays c'est le soleil (C. Lemesle/P. Bachelet - P. Bachelet)
B) In no heart's land (G. Sinoud - P. Bachelet)
© 1979

Mon pays c'est le soleil

6 commentaires:

  1. "Mon pays c'est le soleil"... Ca fait une sacré distance quand il rentre chez lui !
    Il me semble que c'est celui-là que j'ai au fond de mes cartons. Autant dire qu'il ne le voit pas beaucoup, le soleil :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Dans ces temps bénis, il y avait le "concorde" qui te ramenait plus vite à la maison, que tu n'étais absent (c'est un peu tiré par les cheveux cette formule) anyway...

      Supprimer
    2. Passé de l'ombre à la lumière !
      Je reste de marbre ou de pierre réfractaire, c'est selon.

      Supprimer
    3. Y'en a plus... finit la comédie (pas trop musicale...) :-()

      Supprimer
  2. Même chose qu'hier...
    J'aimais bien à l'époque et j'aime toujours même si ça fait objectivement nunuche...
    Pour le Concorde, c'était tu arrives avant même d'être parti (Décollage à 11h de Paris pour un atterrissage à 08h45 heure locale à New-York)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'aimais aussi celle du TGV (plus le temps de s'essuyer...) :-()

      Supprimer