lundi 30 janvier 2017

Pijon

Faudrait pas nous prendre pour des Pigeons

Pijon né Jérôme Pijon sort son tube en 1986. Vous prenez un shaker, vous y mettez tout ce qui se ressemble dans ces années de milieu 80's (Daho, Partenaires... etc) vous brassez très fort et vous obtenez ce disque, qui vous fera le double effet
 Kiss Cool
En premier AAAAAAAAAh et après BOOOOOOOOF.
Il paraît qu'il est fait aujourd'hui, le dj dans un resto dont il est gérant, j'espère que sa musique n'est pas au menu. Dur dur la vie de restaurateur, j'en connais un rayon...


A) Cache-cache Party (J. Pijon)

B) Tribal Mix (J. Pijon)
Pijon (1986)

7 commentaires:

  1. C'est le son typique de l'époque.
    J'aimais bien ainsi que "Mensonge d'une nuit d'été".
    Je me souviens que cela faisait jaser à l'époque car son père était un journaliste célèbre sur Europe 1 (Gilles Schneider)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'avais lu cette petite anecdote sur son papa !

      Supprimer
  2. J'aimais bien à l'époque, mais à présent je trouve que ça a mal vieilli. Comme ceux cités dans la présentation d'ailleurs.
    Par contre, un tube qui passe bien les années. Parce qu'il n'a pas le côté toc des sonorités à la mode au milieu des 80s, c'est Les Porte-Mentaux avec "Elsa Fraulein".

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est vrai que ça a mal vieilli ce genre de zik, Elsa popein est moins axé toc toc comme tu dis, mais c'est pas ma cup of tea !

      Supprimer
  3. De la pop française typique de l'époque. Je prends pour la face B car la A j'ai en cd.
    Autre groupe à ajouter sont les Ablettes, dans le même registre.

    RépondreSupprimer
  4. Le manager de Pijon était celui de Taxi Girl, Alexis (Mankin industries). J'adore ce disque, je crois que je ne m'en lasserai jamais. Le texte est totalement obscur, incompréhensible : "Les vampires vont-ils en enfer ? Atlantique a peur de s'y plaire".

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Un vrai fan. J'ai du réécouter le disque car les paroles sont comme tu dis : incompréhensible et c'est assez difficile de s'en souvenir.

      Supprimer