lundi 17 octobre 2016

Jeane Manson

Amazing Grace au marteau-pilon 

Jeane Manson, la plus américaine des chanteuses françaises, avait réussi le tour de force à se faire une petite place dans les hits, avec ses slows, bien sirupeux, bien dégoulinants, mais tellement efficaces. Cette adaptation de "Amazing Grace" en 1977, est a ranger dans les disques que l'on peut facilement "tirer" lors d'un tournoi de "Ball-trap". En face B, on découvre une Jeane qui s'essaye à la composition, je reste mitigé sur ce coup là.


1) Ce n'est qu'un au revoir (M. Mallory - Arr. Amazing Grace)
2) Chante ma guitare (M. Mallory - J. Manson)
Jeane Manson (1977)

4 commentaires:

  1. Evidement elle était super belle et avait une voix puissante à l'accent charmant. Mais à part quelques tubes, je trouve qu'elle n'a pas eu les chansons à la hauteur.
    Avec "Ce n'est qu'un au revoir", c'est même du grand n'importe quoi !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Tiens je me fais jeter par google, du n'importe quoi, Autrement la dame peut remercier l'ami Dassin qui la mettait dans tous ses shows, sans ça, elle nous aurait vraiment dit "au revoir" :-()

      Supprimer
    2. Elle s'est donner du "mâle" pour réussir !

      Supprimer
    3. On peut dire : qu'elle en a "touché" mouarf comme tu dis :-()

      Supprimer