dimanche 4 septembre 2016

Soul Generator

Compilation 1970 - 1975

Belle compilation de chez Philips sortie en 1975, avec de grosses pointures comme : Barry White, Ohio Players, Buddy Miles et les "produits" The Love Unlimited Orchestra du bon Barry. C'est le genre de disque que l'on pouvait mettre en fonds sonore, au bar, car il y avait que des chansons sympas. Curiosité : "Lady Marmelade" par Eleventh Hour (n'a rien à voir avec la série tv) dont faisaient parties Nolan et Crewe (as productor) qui sont les compositeurs de ce tube. Enregistré avant Labelle, mais sorti juste après, quelque chose comme ça !



Face A
Shirley & Company - Shame Shame Shame (Robinson) 1975
Barry White - Can't get enough (White) 1974
Leon Haywood - Make me yours (Swann) 1972
The Love Unlimited Orchestra - Satin Soul (White) 1974

Ohio Players - Fire (William-Satchell-Banner-Jones-Middlebrook-Pierce-Beck) 1974
Moments And Whatnauts - Girls (Ray - Goodman - Dodson) 1975
King Floyd - Can you dig it ? (Floyd) 1974
Buddy Miles - Them changes (Miles) 1970

Face B
Barry White - You're the first, the last, my everything (White - Sepe - Radcliffe) 1974
Rimshots - Who's got the monster (Ray - Goodman) 1974
Ohio Players - Skin tight (Williams-Satchell-Bonner-Jones-Middlebrook-Pierce) 1974
Love Unlimited - Oh Love, well we finally made it (White) 1973
Roy C. - I'm bustin my rocks (Hammond) 1973
Don Covay - Hold you to your promise (Covay) 1973
The Young Hearts - For the rest of my life (Bullock - Ingersall) 1974
Eleventh Hour - Lady Marmalade (Crewe - Nolan) 1974


le lien de (1975)

4 commentaires:

  1. Il y a sûrement de bons titres à découvrir, et puis il y a Don Covay dont j'apprécie beaucoup la voix. Trop méconnu à mon goût ce chanteur.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Cet album a certainement alléché le chaland avec ses grosses pointures comme je le mentionne (moi y compris) car à l'époque je connaissais à fond Barry, pour les autres artistes c'était plutôt léger :-)

      Supprimer
  2. J'aime bien la période soul charnière avec le début du disco, entre 73 et 75. Bon comme partout, il y a des titres qui me tapent sur le système !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est vrai qu'un Barry White ou Shirley and Co ont été usés jusqu'à la corde, c'est plutôt pour les seconds couteaux que je sors ces disques de mes archives, c'est un peu plus intéressant, même re-découverte .

      Supprimer