vendredi 22 juillet 2016

La Bourse des Chansons N° 19

La compil de 1968

Cette compilation est sortie en 1968 et fait la part belle aux productions maisons "Pathé Marconi". Cet opus est de moins bonne qualité sonore, il a fallu un peu nettoyer et remplacer certaines chansons, deux autres sont irrémédiablement dans un état un peu énervant, il s'agit du titre d'Yvette Horner "La bande à bonnot" qui passe un peu par tout les sillons et un titre de Georges Jouvin "i'll never leave you" qui sature un peu dans les premières secondes et après ça va. Donc ils vous sont livrés dans leurs jus...:-() Autrement, j'ai un faible pour Salvatore Adamo "L'amour te ressemble"  et les deux titres de Gilbert Bécaud "Les cerisiers sont blancs"  et "La grande roue" à cette époque  il était bien présent, pas comme aujourd'hui où il est joyeusement oublié, tout comme Jean Ferrat (bon lui c'est pas la même maison de disques).




Face A
Adamo - L'amour te ressemble (Salvatore Adamo)
Georges Jouvin - La la la (Arcusa - Calva)
Gilbert Bécaud - Les cerisiers sont blancs (Bécaud - Vidalin)
Richard Anthony - Petite anglaise (Debout - Dumas)
Sacha Distel - Roméo et Juliette (Mayer - Bradtke - Tézé)
Georges Jouvin - I'll never leave you (Arel - Jackson - Salvet)
Face B
Enrico Macias - Puisque l'amour commande (Macias - Demarny)
Adamo - J'ai tant de rêves dans mes bagages (Salvatore Adamo)
Patricia - Mes rêves de satin (Hayward - Ithier)
Claude Ciari et ses guitares - Congratulations (Martin - Coulter)
Gilbert Bécaud - La grande roue (Bécaud - Vidalin)
Yvette Horner - La bande à Bonnot (Dassin - Rivat - Thomas)

La bourse des chansons N°19
 Lien de secours

3 commentaires:

  1. Ne quittez pas les ondes, dans ce genre j'en ai 4/5 autres, ça va gratter :-)))

    RépondreSupprimer
  2. Il y a quand même eu 18 volumes avant celui là!!!
    Je n'es ai jamais croisé dans le brocs...

    Des titres assez peu connus dans l'ensemble...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'ai trouvé "La bourse des chansons" et "Hit-Parade" , là ils sont sur le rebord de la fenêtre, vu l'odeur de vieux carton (chez nous on dit : odeur de renfermé...) bon on retrouve souvent les mêmes chanteurs/euses c'est dommage.

      Supprimer