jeudi 30 juin 2016

Astrid Adler

Temps gagné

Astrid Adler, deux singles entre 1988 et 1989 et plus rien. C'est rigolo...la chanson a été écrite entre-autre par Jonathan qui était son copain, j'ai lu ça dans BetM, car des infos sur la belle et bien rien, alors on s'écoute cette chanson fleurette, mignonne et mignonne, voilà tout est dit ! Ah non, le saxe est ok.

 1988

1) Perds pas ton temps (vocal) (J. Coquement - P. Auriat - J. Bermudes)
2) Perds pas ton temps (instrumental) (idem Jonathan Bermudes sans David snifffff)
  lien de secours seulement si vous avez envie

Tamla Motown

Volume 4

Que dire ce cet album (qu'il est excellent) c'est une compilation des produits de la maison Tamla Motown axé soul-music. C'était presque un "esprit de secte", écrit par nous, pour nos groupes, enregistré et distribué par notre maison de disque, on ne peut pas faire plus ! A la décharge de cette compagnie, elle ne pouvait faire autrement que de "regrouper" pour avoir droit au chapitre, la couleur de peau était encore un (le) problème aux USA. En plus des (inévitables) tubes de Michael Jackson et Temptations, ce "best of" nous remémore la voix de Syreeta Wright (épouse un temps de Stevie Wonder) et des titres oubliés "Superstar des Undisputed Truth" et autre "Drink the wine de Valerie Simpson".

 1973

Side 1
Papa was a Rolling Stone (vocal) (Whitfield - Strong) The Temptations
Mr Fix-it man (Hutch - Wakefield) Sisters Love
I can't quit your love (Wakefield - Caston) The Four Tops
Bless you (The Corporation TM) Martha Reeves & The Vandellas
Ain't no sunshine (Bill Whiters) Michael Jackson
Now the bitter now the sweet (W.S. Robinson - Franklin) The Supremes
Help me make it trough the night (Kris Kristoffersen) Gladys Knight & The Pips

Side 2
Rockin' Robin (Jimmy Thomas) Michael Jackson
Keep on running (S. Wonder) Stevie Wonder
Superstar (Whitfield - Strong) Undisputed Truth
Drink the wine (Ashford - Simpson) Valerie Simpson
Ben (Black - Scharf) Michael Jackson
I love every little thing about you (S. Wonder) Syreeta Wright
Doobeddod'ndoobe, doobedoodéndoobe (Richards) Diana Ross
 
Volume 4

mercredi 29 juin 2016

Rachid

La fille à Rachid (met de l'huile)

Rachid né en 1972 n'a donc que...16 ans quand il déclare sa flamme à Madonna avec cette petite chansonnette toute gentille, toute proprette et qui n'a pas marqué les esprits. Fort de 4 singles, il disparaîtra de l'écran radar pour faire le choriste chez Maurane et Véronique Sanson. Il fera un passage dans le film "Bonzaï" avec Coluche voilà ce que l'on peut dire sur ce bébé chanteur.

1987


1) La fille aux cheveux bleus (Michel Jouveaux - Christian Loigerot - Thierry Geoffroy)
2) La fille aux cheveux bleus (Dub Version) (idem)
Rachid

Henri Salvador

Rigolo EP 18.741

Henri Salvador, il n'y a plus rien à dire sur lui, à part que le personnage est un homme attachant, jovial et qu'on a tous en tête un refrain du chanteur. Pour ma part, c'est le seul disque que je possède de lui, je sais c'est pas lourd, et j'avais été attiré par "je bois à ton souvenir", complètement indescriptible ce qu'il se dégage de ce morceau de bravoure, c'est simple j'en suis encore fan, tant d'années après.
Sorti en 1966, cet EP sera également décliné, en 2 x 45 tours pour les jukebox (une manie) et qu'avec son titre "trois roues à mon chariot" il fera les beaux soirs des émissions de variété de l'époque (en noir et blanc, dommage) déguisé en femme de colon effarouchée ici



A1) Quand faut y aller, faut y aller (Michel - Salvador)
A2) Je bois à ton souvenir (Murray - Conrad - adaptation : B.Michel))
B1) Socialement parlant (Salvador - Vauclair - Coras)
B2) Trois roues à mon chariot (Hilliard - Bacharah - adaptation: B.Michel)
rigolo

mardi 28 juin 2016

Johnny Winter

La couleur pourpre

Johnny Winter roi parmi les rois, nous propose ce vinyle tout en couleur du rock n'roll et blues en 1970. Que vous dire de plus que ce titre est juste trop bon, très connu, mais la couleur du disque était jolie, donc le gus a le droit à son petit post souvenir (lui-aussi). Autrement JW est disponible dans toutes les meilleures crèmeries. :-)





1) Johnny B. Goode (C. Berry)
2) I'm not sure (J. Winter)
JWinter

Gérard Palaprat

Fais nous un signe

Gérard Palaprat, auteur-compositeur-chanteur, en activité depuis le fin des années 60 a eu quelques jolis tubes dans sa carrière : "Fais-moi un signe", "Pour la fin du monde", des participations dans des comédies musicales (Hair) jusqu’à écrire avec Eric Charden (L'Opéra Vert). Ce 45 tours de 1973 n'a pas eu de succès et je dois avouer qu'il faut l'écouter plusieurs fois avant d'y accrocher, alors on s'accroche et on écoute cette perle rare. (Les cordes font un peu Temptations et le vinyle gratte-gratte) Ces dernières années il a fait partie de la troupe "Âge Tendre" et fait "la une", avec une condamnation pour violences conjugales (la pratique du sitar et son enseignement avec son Maître Indou n'ont pas eu d'effet). Bon c'est une autre histoire et cela ne nous regarde pas...




A) Tu comprends (Palaprat)

B) Dieu viendra jouer des tablas (Palaprat)
Gérard Palaprat

lundi 27 juin 2016

Iron Cross

Glam Rock

Iron Cross était un groupe de Glam qui a sorti ce disque en 1972 et qui a (un peu)  marché en Suisse. 1974 marquera la fin de leur aventure musicale. On n'a pas d'info sur le groupe, à part qu'il se composait de 6 musiciens et que leur titre est une reprise d'un chanson de 1967 du groupe "The Music Explosion" moi j'aimais bien ce genre de truc bien lourdingue, bon, pas de quoi casser quatre pattes à un canard ! :-)



1) Little Bit O' Soul (Carter - Lewis)
2) Sunshine (Saunders - Hill)
Iron Cross

Santana

Jingo "en couleur"

Santana (qu'on ne présente pas) met sur le marché ce single en 1969. Il rentre direct dans mes archives musicales et le groupe devient une valeur sure de la musique. Il me fera découvrir les rythmes Sud-Américain et enflammera bien des festivals, dont celui de MTX où j'ai eu le plaisir de le rencontrer deux fois (je sais, je sais, ça fait prétentieux, que nenni). Si je fais ce petit post, c'est juste pour vous montrer le joli vinyle que je possède, car le titre phare "Jingo" est joué, repris, remixé etc etc et connu mondialement.  




1) Jingo (A. Capland)

2) Persuasion (Santana Band)

Santana

dimanche 26 juin 2016

Blood, Sweat & Tears

Le jour où ...j'ai découvert le Jazz-rock cuivré

B S & T (ah les groupes avec des noms à rallonges) arrive sur nos ondes dans le courant des années 60, avec ce single "And When I Die" 1968 et pour moi, c'est tout de suite, le coup de foudre. Le son du groupe est absolument innovateur (les cuivres). Pas de rengaine yéyé, non de la musique de Qualité seulement. Il est clair que c'était agréable de découvrir d'autres sonorités et en plus, quand je me suis payé le disque, j'ai eu cette délicieuse surprise de tomber sur un picture-disc avant l'heure (psychédélique). Bien des années plus tard j'ai fait le pas vers les LP du groupes (un peu plus d'argent de poche) et malgré que la formation de base à beaucoup évolué, l'esprit, l'empreinte musicale est restée la même.





1) And When I Die (L. Nyro)
2) Sometimes In Winter (S. Katz)
B.S.T

samedi 25 juin 2016

Chansons Egarées Vol. 16

Une boisson sucrée, des paréos et de l'amour


01) May Flower - Miss Rock n' roll (part 1)(1976) Pierre Billon a posé son chapeau de cowboys pour écrire cette chanson avec JP Savelli, la face deux c'est la suite...trop long pour les nerfs.
02) Francesco Napoli - Balla Balla (1987) Mon dj (italien à cette période) a abusé de ce titre, quitte à nous le faire détester.
03) Frida Boccara - Brandy (1969) Extrait du LP "Un jour, un enfant" chanson à consommer avec beaucoup de glaçons...hip hip...
04) Sheila - L'absent (2003) Très beau moment dans le concert, en effet chanter ce texte sans s'effondrer...quelle prouesse. Elle venait de perdre ses deux parents le mois avant l'Olympia.
05) Alain Morisod et Sweet People - Je t'attendrai my love (1983) Il fallait bien que ça arrive pour ce cher Alain de se retrouver agrafé dans une de mes Chansons Egarées.
06) C. Jérôme - Par désespoir (1974) Encore une face B qui avait eu droit à ma préférence.
07) Concorde - Judy (1976) Voilà encore un disque étrange, reçu de mon amie Ariane. Je sais pas si elle faisait exprès d'acheter des trucs bizarres. Mais merci pour mon blog!
08) Stéphanie De Monaco - Dis tout bas dis (1986) Sur tous les CDs, on ne trouve que la version en anglais et moi je préfère la version en français, du LP "Besoin", alors on fait son petit rip !
09) Caterina Caselli - Triste Amore (1972) Elle n'a jamais eu peur de reprendre en italien tous les grands tubes (pour mon plaisir) donc Cat Stevens "Sad Lisa" a aussi eu droit à sa reprise. (fort bien réussie, je sais : je manque d'objectivité :-)
10) Jacky James - Il y a si longtemps que je t'aime (1980) Une face en français et l'autre en anglais pour essayer de faire un "smash hit"et toujours cette superbe voix.
11) Serge Guirao - Devine (1987) Un titre qui passait bien en ouverture de soirée dans mon club.
12) M D P - Pas très près (1984) Extrait des souvenirs du Club Une bien belle chanson pour nous faire voyager, de ce chanteur mystère et très suivi :-)
13) Nicoletta - Saurais-tu me racconter (1968) Un petit Nico ne peut pas faire de mal.
14) Today's People - He (1973) Slow trés efficace de Michaële/Sébastian. Je pense que les recettes étaient uniquement pour leur poche, comme à cette époque ils écrivaient pour tout le monde, ils ont décidé de mettre quelques pièces dans une île anglo-normande.
15) Michel Berger - Jamais, non jamais (1974) On avait complétement zappé cette chanson qui est un face b...posée là, on ne sait pas pourquoi, pas terrible !
16) Cameleonti - Perche Ti Amo (1973) Belle chanson qui a eu droit à sa reprise en français par Claude Michel "Comme je t'aime" pas mal réussie faut le dire.
17) Michel Bühler - L'amour s'en vient, l' amour s'en va (1973) Chanteur vaudois, tendance socialiste rouge (à l'époque)
18) Gérard Manset - Un jour être pauvre (1985) un peu plus variété, mais c'est bien !
19) Chico E Roberta - Frente a Frente (1990) La Lambada nous avait décollé la pulpe du fond (!!!) et Chico e Roberta nous ont aidé à bien tout renvoyer...:-)))
20) Antoine - La motogodille (1980) Heureusement il y a Antoine pour les voyages et pour y voir clair
21) Bernard Lavilliers - Le pharmacien (1971) Après avoir secoué et godillé, il nous fallait bien un petit médoc pour tout remettre en place, jusqu'à la prochaine fois.

 secours

vendredi 24 juin 2016

Demis Roussos

Mes Succès

Demis Roussos, une fois quitté les "Aphrodite's Child" fera une carrière internationale assez époustouflante et il nous proposera un nombre inimaginable de tubes, dans toutes les langues, comme ses consœurs dans le genre (Nana, Dalida, etc). Nous devons bien avouer : que si nous l'avons trouvé, des fois "ringard", et bien nous avons tous un Demis dans le tiroir...à archives ou si ce n'est plus. Pour ma part, je suis resté assez fan des années 70 et je trouve que la production de l'époque était très variété, comme je l'aimais, donc je vous propose ce best of de ces années car il propose toutes les chansons que j'aimais, un exploit.

 1977

F A C E  1
Forever and Ever (Constantinos - Vlavianos)
Lovely lady of Arcadia (Lloyd - Munro - Panas)
Velvet mornings (Constantinos - Vlavianos)
My only fascination (Constantinos - Vlavianos)
Perdoname (Constantinos - Capuano - Shepstone)

We shall dance (Roussos - Bergman)
My friend the wind (Constantinos - Vlavianos)
Le peintre des étoiles (Bergman - Aubry - Vlavianos)

F A C E  2
Mourir auprès de mon amour (Constantinos - Papathanassiou - Loiseau - R. Dassin)
From souvenirs to souvenirs (Constantinos - Vlavianos)

My reason (Chalkitis - Blanks - Vlavianos)
Say you love me (Constantinos - Vlavianos)
Goodbye, my love, goodbye (Munro - Panas)
Someday somewhere (Constantinos - Vlavianos)
So dreamy (Vlavianos - Rupen)
Auf Wiedersehn (Storch)

(LP 1977)
 secours

Carol Arnaud

Chanson difficile

Carol Arnaud nous enchantera avec ce titre pendant l'année 1986. C'était la chanson favorite de "ma coloc" de l'époque. Elle devait y trouver un peu plus de tristesse dans la perte de son frère (sortez les mouchoirs). Oui ce titre n'a rien de gai-gai et en plus c'est elle qui l'a écrit. On dit bien, écrit ta peine sur un papier et mets y le feu et elle disparaîtra ! Que peut-on dire d'elle, c'est qu'elle a enregistré quelques titres dans les années 80, dont deux LP et quand le succès est parti, elle s'est mise à la ouvrir des restos,(tient une collègue) des gîtes et des chambres d'hôtes. On est bien loin de la musique. 



A) C'est pas facile (Carol Arnaud)

B) J'voudrais faire quelque chose pour toi (Carol Arnaud - Vline Buggy) 
Carol

jeudi 23 juin 2016

Maria De Rossi

Fou de l'accent

Maria De Rossi chanteuse française qui a connu son petit succès dans les années 70, nous présente ce disque en 1972. La face A "Manana" est assez neuneu, tant dans le texte que la mélodie, la face B "Tout le monde est un peu fou" est une adaptation d'une chanson des "Middle Of The Road" "Bottoms up" les reprises faites par Sheila du répertoire des "M.O.T.R" étaient carrément supérieures à la pauvre Maria, qui nous sert "Son Bottom" bien mou, si j'ose...


A) Manana (Alan Scott - Howard - Blaikley)
B) Tout le monde est un peu fou (André Salvet - Harold Stott - M & J Capuano)
  Maria

Richard De Bordeaux

A consommer sans modération

Richard De Bordeaux ,sans son compère Daniel Beretta, sortira 9 singles (solo) entre 1970 et 1990, dont celui-ci bourré de calories, mais tellement bon qu'on en reprend volontiers plusieurs parts. Moi j'en suis complétement friand.... Sorti en 1975, je ne me rappelle pas l'avoir entendu avant l'année dernière, donc difficile de vous dire s'il a eu du succès, mais ça n'empêche pas de l'écouter religieusement aujourd'hui.



A) La patineuse (B. Lelou - R. De Bordeaux)
B) Les magiciennes (R. De Bordeaux)
Sucreries

mercredi 22 juin 2016

François Feldman

Boulevard des étoiles

François Feldman sort fin 1990, ce single qui sera le dernier titre français à passer dans ma boîte, en effet le club que je reprendrai en suivant, sera axé uniquement sur la House Music, avec ses soirées spéciales où j'occupais toute la surface de l'exploitation que je gérais, avec plus de 6'000 clubbers. Une époque terrible et extraordinaire, mais ça c'est une autre histoire.



1) Magic Boul'vard (Moreau - Feldman) (version cd maxi)

2) Wally Boule Noire (Moreau - Feldman)

Frédéric François

Aimer, Amour, rime avec toujours

Frédéric François star inconditionnelle de la chanson d'amour est bien à l'honneur sur de nombreux blogs, dont un dans mes favoris. Extrait de mon grenier ce disque de 1983 ne change pas les ingrédients. La recette, marche depuis de nombreuses années, alors il aurait tort de se priver. Ce 45t n'apparaît pas trop dans les rip du moment alors je prends les devants.


A) Aimer (Kurt Feltz - Tex Schultzieg - Michel Jourdan)
B) Angela (Michel Jourdan - Frédéric François)

mardi 21 juin 2016

Progressive Rock

Steel Mill 1972

Le groupe d'origine de Bruce Springsteen (c'est ce qui est écrit sur le wiki) et qui officiellement n'a pas de passé musical, à savoir qu'on trouve quasi rien sur eux, à part ce titre qui sera décliné plus tard sur un LP. J'ai souvent passé dessus et me disant qu'il faudrait que je le réécoute et voilà un post. "Green eyed god" un grosse basse et les pipeaux des "Mayas" pour attaquer sur du son bien grave, à la guitare qui pleure et retour avec les pipeaux pour faire tomber la pluie. "Zangwill" est plus dans le courant prog de cette décennie, un disque a remettre dans nos oreilles. Dans un sens j'ai pensé au groupe suisse "Toad" va savoir....


A) Green Eyed God (D. Morris - J. Challenger)
B) Zangwill (T. Williams)

Richard Anthony

EP de 1967

Richard Anthony, que l'on ne présente plus, a aussi fait des chansons originales et qui étaient de très bonne qualité. Ce "Grand Meaulnes" est tout juste parfait, belle chanson, beau texte, belle orchestration et un joli hommage à l'auteur du dit bouquin. C'est d'ailleurs le seul EP du gus que j'ai retrouvé dans mes archives, je pensais en trouver d'autres...peut-être à tout jamais perdus :-((. Donc écoutons cet excellent disque qui contient mon titre préféré de lui, à savoir : "Pour toi qui dors".


A1) Le Grand Meaulnes (J.P Bourtayre - L. Amade)
A2) Il Faut Croire Aux Etoiles (Carter - Lewis - adapt : F. Gérald)
B1) Comment Tu Fais (L. Hazlewood - adapt : P. Delanoë) feat Christie Laume
B2) Pour Toi Qui Dors (C. Fontane - J-P Morlane)
EP