dimanche 24 avril 2016

Rachid Bahri

Le cœur au bord des larmes

Rachid Bahri est un chanteur algérien né en 1949. Sa particularité est de s'être offert la participation de grosses pointures sur son album de 1977, à savoir : Stevie Winwood, Nick Mason et David Guilmour (Pink Floyd). Aujourd'hui nous nous écoutons le LP "Oiseau Migrateur" dont est extrait le single le cœur au bord des larmes. Sa voix si particulière  et facilement reconnaissable et sera sa carte de visite. Il est à noter qu'il a également écrit quelques musiques de films. L'avis sur cet album s'est qu'il a bien vieilli, il reste très Jazz-funk avec des sonorités à la George Benson, voir même me rappeler Alex Bugnon (un petit suisse de Montreux, avec une carrière énorme aux USA). L'autre chanson tendre "Je n'vous aime plus" est également excellente, je l'avais un peu oubliée, mais aujourd'hui tout est réparé!
1982

Tracklist
 Face A
Terre Sanguine (Julie Sogni Daroy - Rachid Bahri)
Le coeur au bord des larmes (Christian Ravasco - Rachid Bahri)
Ramasseur d'étoiles (Pierre Philippon - Rachid Bahri)
Johannesburg (Christian Ravasco - Rachid Bahri)
A Koro (Jean-Claude Collo - Rachid Bahri)

Face B
Oiseau migrateur (Strangers that pass us by) ( Pierre Philippon - Félix Landau - Rachid Bahri)
Homme couleur de la nuit (Yvan Chiffre - Rachid Bahri)
Je n'vous aime plus (Julie Sogni Daroy - Rachid Bahri)
Libérez les bébés (Bernard Droguet - Rachid Bahri)
Homme du désert (Elisabeth Anaïs - Rachid Bahri)


2 commentaires:

  1. Au sujet des "grosses pointures" sur son album de 1977, c'est peut-être ce qui avait pousser des organisateurs à le programmer en première partie de Van Der Graaf à l'Hippodrome de Pantin (il y a 40 ans). Inutile de dire que le public à forte tendance baba l'a accueilli avec une bonne dose de sarcasmes, lui faisant bien sentir qu'il existait un certain décalage, un gros, même pour une première partie. De plus, il avait tenté de sauver les meubles en clamant pour un final (très attendu) : "Vous voulez du rock ?!". Il avait certainement balancé un truc à la Jerry Lee Lewis, j'me souviens plus.

    Et merci TonTonMusik

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci pour l'anecdote, elle ne me rajeunit pas! Je pense bien que le public a du tomber le cul parterre :)

      Supprimer